mercredi 16 avril 2014

Russie

 Russie, une menace pour l'Europe?

Dessin pour la page Débats du Monde daté du 11 avril 2014. Je me suis bien amusé à dessiner cet ours.
/// Rusia, una amenaza para Europa? Dibujo para la página Debates del diario Le Monde del 11 de abril. Me divertí mucho dibujando este oso.

jeudi 10 avril 2014

Une chambre à Montevideo


"Le plus intéressant de la coterie était Gonzalvo. Il est mort dans un lit de l'hôpital Maciel, à Montévideo.
C'était un homme débraillé, à la parole hachée, au visage piqué de variole et un oeil en verre qui n'était pas en accord avec la couleur de son oeil naturel, parce que Gonzalvo acquérait son stock de  yeux en verre dans les ventes aux enchères, sans donner aucune importance à la couleur. Ainsi, il vous regardait avec deux regards."
Enrique Gonzales Tuñón, Lits à partir d'un peso, 1932

/// "El más interesante de los contertulios era Gonzalvo. Murió en una cama del hospital Maciel, en Montevideo.
Era un hombre de exterior desaliñado, de palabra ceceada, de rostro picado de vieruela y un ojo de vidrio que disentía en color del ojo natural, porque Gonzalvo adquiría su stock de ojos de vidrio en los remates, sin otorgarle ninguna importancia al color. Así lo miraba a uno con dos miradas. "
Enrique Gonzales Tuñón, Camas desde un peso, 1932

samedi 5 avril 2014

Variations sur une chambre

"Trois jours au lit. Petite réunion à mon chevet. Changement brusque. Fuite. Défaite complète. Toujours l'histoire universelle enfermée dans des chambres."
Franz Kafka, Journal, 6 mars 1922
 /// "Tres días en cama. Pequeña reunión junto a mi cama. Cambio repentino. Fuga. Derrota. Siempre la historia universal encerrada en las habitaciones. "
Franz Kafka, Diario, 6 de marzo de 1922
 ///

samedi 29 mars 2014

La chambre double


Manuel des Adieux

Encore une version de la même scène.  Le repos d'un vieil artiste? Une de ces chambres doubles des artistes et poètes de la fin du XIXe siècle? Les yeux fermés, le vieux esquisse peut-être son prochain tableau, superbe, son dernier vers. Vous allez voir. Tout s'enchaine parfaitement dans sa tête. La  chambre l'attend, pareille à elle même.
{Eau-forte sur zinc, 21x30cm, premier état.}
/// Otra versión de la misma escena. El reposo de un viejo artista? Una de esas habitaciones dobles de los artistas y poetas de finales del siglo XIX? Los ojos cerrados, el viejo boceta quizás su próximo cuadro, extraordinario, su último verso. Ya van a ver. Todo se ordena perfectamente en su cabeza. La  pieza lo espera, igual a sí misma. 
{Aguafuerte sobre zinc, primer estado de la plancha.}
............................................................................................................

jeudi 27 mars 2014

Série fantôme





Un dessin au fusain sur papier (50x70cm), qui fait partie d'une sorte de "série" fantomatique commencée en 2008 (voir ici). Le seul lien entre les dessins de la série est ce pauvre homme vaguement oriental assis dans l'ombre confuse d'une chambre ; parfois il a l'air abattu, parfois endormi, mais quelque chose le guette toujours. C'est plus qu'une série, c'est un Manuel des Adieux. 
/// Un dibujo a carbonilla sobre papel, de una suerte de "serie" fantasmagórica  comenzada en el 2008 (ver acá). El único lazo entre los dibujos es ese pobre hombre vagamente oriental sentado en la sombra confusa de una pieza; a veces parece dormido, a veces demolido, pero algo lo acecha siempre. Es más que serie, es un Manual de Adioses.

samedi 15 mars 2014

Irrespirable


Paris irrespirable! Oh là là, la pollution! Oh là là la mauvaise qualité de l'air, non mais là, vraiment! Allez hop on passe à autre chose.
{Un dessin que j'avais fait pour Science & Vie l'année dernière.}

mercredi 12 mars 2014

Le wardwesân


Parlez-vous le wardwesân?

Un dessin pour Le Monde des Livres, publié en décembre de l'année dernière. L'histoire des Wards, de leur langue (le wardwesân) et leur géographie, dans le livre de Frédéric Werst. Ressemblaient-ils à cela, les Wards?
/// Un dibujo para el suplemento Libros de Le Monde, en diciembre pasado, acerca de un libro de Frédéric Werst, que cuenta la historia de un pueblo imaginario (los Wards), de su idioma (el wardwesân), y de sus gestas políticas.

dimanche 9 mars 2014

Dessin pour Le Monde



Anatomie du rire

Un dessin au sujet de "l'affaire Dieudonné" d'il y a quelques semaines, resté inédit. De l'utilité, de l'actualité d'un dessin de presse: il se fane très vite.  
/// Anatomía de la risa. Un dibujo de hace algunas semanas que quedó sin publicar, sobre el "caso Dieudonné" (humorista francés que se hizo muy popular riéndose del Holocausto judío). De la utilidad, de la actualidad de un dibujo de prensa: se marchita muy rápido.
.

mercredi 5 mars 2014

Histoires mal racontées / Historias mal contadas

The rising of Thea Von Harbou /// L'ascension de Thea Von Harbou  
/// El ascenso de Thea Von Harbou ///

He died singing a Kurt Weill song /// Il mourra en chantant Kurt Weill /// Murió cantando una canción de Kurt Weill ///

dimanche 2 mars 2014

Des gens très seuls II / Gente muy sola II


Landon Lema,
The hungarian Bing Crosby
Le Bing Crosby hongrois /// El Bing Crosby húngaro


Jonathan Longoria,
The inventor of the romantic-punk song
L'inventeur de la chanson romantique-punk /// 
El inventor del punk-melódico


Truls Lolar,
Subscribed to villain roles 
Abonné aux rôles de méchant /// El eterno villano

mercredi 5 février 2014

Vladimir Poutine et le jeux


Incertitudes de l'après-Sotchi
...

Le Monde, 9 février 2014

Voici les deux versions du dessin pour Le Monde, au sujet de Poutine et l'utilisation politique qu'il en fait des jeux d'hiver de Sotchi. La deuxième version — choisie par le journal —, est à l'origine aussi du dessin posté le 28 janvier.


mardi 28 janvier 2014

La gloire, l'argent, la liberté


Les deux visages de la gloire
...
Un dessin étiqueté "recherche personnelle", mais qu'est en fait la résultante ou la dernière version, plus libre, d'un travail pour la presse, que vous verrez dans le post suivant. Cette division "commande/recherche personnelle" est assez mensongère, tout n'est qu'un seul et même travail; pour certains dessins on réussit à se faire payer, pour d'autres, on n'a que le plaisir de voir quelque chose de joli dans nos carnets. La frontière entre le commerce — la soumission — et la liberté, est moins nette qu'on aime à le penser, et on trafique des deux côtés tout le temps, n'en déplaise aux puristes de la pureté.
...
Un dibujo etiquetado "búsqueda personal", pero que es en realidad la resultante o la última version, más libre, de un trabajo de prensa, que van a ver en el próximo post. Esa división "encargo/búsqueda personal" es bastante mentirosa, todo es un mismo y único trabajo; por algunos dibujos logramos que nos paguen, por otros, no obtenemos más que el placer de ver algo lindo en nuestros cuadernos. La frontera entre el comercio — la sumisión — y la libertad, es menos neta de lo que nos gusta creer, y traficamos de los dos lados todo el tiempo, aunque no les guste a los puristas de la pureza.

mercredi 15 janvier 2014

Un bon film à voir

Bad Stars, sombre comédie musicale de Paul Streto.
On a l'affiche, il ne reste qu'à faire le film. 
/////////////////////////////////////////////////////////

vendredi 3 janvier 2014

Rapport sur les carnets, I

J'ai fait ce dessin il y a quelques mois à Buenos Aires, sur la table d'un grand dessinateur argentin. Chaque table à dessin est l'extension du dessinateur lui-même, de sa manière de travailler, de ses manies, un lieu où l'on peut s'arrêter quelques instants, mais où l'on se sent toujours un peu étranger. ///// Hice este dibujo en Buenos Aires hace unos meses, sobre el tablero de un maestro del barrio de Caballito. Cada tablero es la extensión del dibujante mismo, de su modo de trabajar, de sus manías, un lugar en el que uno se puede para un rato, pero donde se siente siempre un poco extranjero.

À gauche, "26 singes et un dompteur". À droite, l'Idéegraph, un système que je croyais avoir inventé, afin de fixer dans la mémoire certaines formes et idées graphiques. Il existait déjà, d'autres dessinateurs s'en servent, et il ne marche pas très bien. ///// A la izquierda, "26 monos y un domador". A la derecha, el Idegraf, un sistema que yo creía haber inventado, para fijar en la memoria algunas formas e ideas gráficas. Ya existía, otros dibujantes lo usaban, y no funciona muy bien.

La preuve de l'Idéegraph par l'image: j'aurais du retenir cette "forme-idée graphique". Quoi? —Excusez ma confusion messieurs dames. ///// La prueba del Idegraf en imágenes: yo debería haber retenido esta "forma-idea gráfica". Qué? —Perdonen mi confusión señoras y señores.

Rien d'aussi excitant que le rouge et le noir sur un papier blanc. Cette veine affirmation achève pour l'instant ce Rapport. ///// Nada más exitante que el rojo y el negro sobre un papel blanco. Con esa vana afirmación se termina este primer Informe sobre Cuadernos.

samedi 28 décembre 2013

Arrive ou s'en va en marche arrière?

L'étranger ne sait pas à quelle distance se mettre de son étrangeté, de l'étrangeté des autres. —Apprendre une langue, c'est comme manger du poisson, prétend-il; il y a de petites arêtes jusqu'à la fin.
Enfin, l'étranger vous salue pour les fêtes de fin d'année (à sa manière, bien sûr).

samedi 21 décembre 2013

L'étranger

Je ne sais pas où mène le chemin qui me propose ce personnage, qui s'est fait petit à petit une place dans ma famille, et de temps en temps se lève, esquisse quelques pas de danse, marche un pied devant l'autre à l'aveuglette ou cours comme pour me dire quelque chose. Mais, sans cœur ni tête, à chaque fois il tombe et se fait mal. Je le remet quelque part à sa place, l’assoit plus confortablement, lui offre quelques dessins, mais notre chemin ensemble reste obscur, et je ne tarde pas à l'oublier, à le laisser tout seul quelque part jusqu'à sa prochaine sortie. Le pauvre.

No sé muy bien dónde lleva el camino que me propone este personaje, que se fue haciendo un lugarcito entre mi familia, y de tanto en tanto se levanta, ensaya unos pasos de baile, camina un pié delante del otro como un ciego o corre, como para decirme algo. Pero sin corazón ni cabeza, cada vez se cae y se lastima. Lo vuelvo a poner en algún lugar que es suyo, lo siento más cómodamente, le regalo unos dibujos, pero nuestro camino juntos sigue siendo oscuro, y no tardo en olvidarlo, en dejarlo solo en algún lado hasta su próxima salida. Pobre.

vendredi 13 décembre 2013

Un mirage


Dessin final pour illustrer la nouvelle Mirage, de Caryl Férey, publié l'été dernier dans Siné Mensuel. Encre de chine sur papier et aquarelle. Une autre version de ce dessin est visible sur le blog CITRON.

samedi 7 décembre 2013

République centrafricaine

Néocolonialisme français en Afrique?
...
Dessin pour la page Débats du Monde daté du 6 décembre.

mardi 19 novembre 2013

Cartographe amateur II

Radio France Univers, une sorte de vision cosmogonique de la radio, que j'ai fait pour l'anniversaire des cinquante ans de la création de Radio France.
Qu'en pensez-vous?

 

samedi 2 novembre 2013

Linné dans mon carnet


 


 Une espèce rare 
« Il ressemble à un Traquet Espagnol, mais son chant est admirable de variété; un peu à la manière de la Verderolle, il change selon les saisons, les lieux où il niche, la nourriture qu'il s'est procuré. Il sait contrefaire à s'y méprendre les Rubiettes, le Chardonneret élégant, et d'autres oiseaux encore. Cette merveilleuse qualité nous empêche d'identifier clairement son chant. L'incubation semble être l’œuvre de la femelle seule; le mâle abandonne rapidement ses poussins, et va rejoindre d'autres nids, de préférence, ceux des Rubiettes. Il alimente, de vers, d'insectes et leurs larves et d'araignées, d'autres poussins que les siens. Il semble être alors tout à fait à sa place, mais il la quittera sans attendre à l'approche d'un autre mâle.  


[...]
Il a une curieuse manière de faire son nid: Il le bâtit de l'intérieur vers l'extérieur et vers le haut, tout autour de lui. Il vide pour cela un amoncellement de feuilles sèches ou de paille, sur lequel ils s'est posé et sur lequel il travaille, dans une sorte de hâte ou de précipitation. La forme de ses nids est complexe, ressemblant parfois à une cage, dans laquelle il peut rester enfermé malgré lui. Selon Linné, il imite alors toutes sortes de chants d'oiseaux jusqu'à l'épuisement. Après un long moment de silence, il reprend les roulades. Son plumage peut changer de couleur à ce moment-là. Ainsi, ce ne serait qu'en étant prisonnier de son nid, dit-on, qu'on entendrait enfin son chant véritable. »

mercredi 30 octobre 2013

Surveille tes alliés

Les nouvelles voies de l'espionnage
...
Un dessin à paraître dans la page Débats du Monde daté du 31 octobre. Je vous laisse deviner le sujet...
Je me demandais: pensez-vous que la NSA m'espionne, moi aussi?

jeudi 17 octobre 2013

Verts

Pédophilie: Verts de honte
...
Le Monde, 17 octobre 2013

À l'origine de la honte, quelques passages provocateurs du livre "Le grand bazar", écrit par Cohn Bendit dans les années soixante-dix. Ensuite, les soupçons de pédophilie, savamment orchestrés par la droite allemande (mais pas seulement), qu'il traine comme un boulet depuis cette époque, dite de la "révolution sexuelle", ou de la révolution tout court. Et enfin la gêne qui gagne les Verts allemands, puis la société toute entière, à cause de certaines pratiques et écrits chez les Verts d'alors.
Sujet difficile à dessiner: toute subtilité peut être mal interprétée ; de manière générale, on attend d'un dessin de presse de la clarté, une lisibilité immédiate. Après maintes hésitations, je me suis rangé donc sur cette idée, qu'avait au moins ce mérite là.

 

mardi 15 octobre 2013

Portrait

"Les pendules ne sont pas d'accord, la pendule intérieure se livre à une poursuite diabolique ou démoniaque, inhumaine en tous cas, la pendule extérieure va au rythme hésitant de sa marche ordinaire".
Kafka, Journal, 16 janvier 1922.
....................................................................
Oh là là, c'est un peu morbide tout ça, avec le temps que fait ces jours-ci (on est entré dans le tunnel gris d'octobre). Je suis d'accord. Je vous promet quelque chose de plus gaie demain, bientôt.

samedi 28 septembre 2013

De l'épuisement en littérature

 







Voilà une illustration, à l'encre de chine et à l'aquarelle, pour Le Magazine littéraire d'octobre, autour d'un thème (et trois romans): De l'épuisement en littérature. Je me suis encore une fois inspiré de Muybridge et ses chronophotographies.



mardi 10 septembre 2013

vendredi 5 juillet 2013

Le livre noir

 









...............................
 Le livre noir (du collage)
[recherche per-so-ne-lle]
...............................

Le livre ouvre ses portes sous le regard noir de son garde protecteur. L'inoubliable film de Maine Keravec, Les Garde-Peau (1971), dernière apparition à l'écran du chanteur Paul Streto, ont ici un chaleureux hommage, et les premiers films expérimentaux du cinéma argentin aussi, on les remémore. Quelques théories cherchent ses bases dans ce livre: une Théorie de l'Exil presque involontaire, une Illustration de l'Ironie, et une Ode à la Mauvaise humeur. Les dernières pages sont dédiées aux savoirs prfqnes, à la science empirique. Les Sciences Naturelles Occultes ferment ce livre, noir.